KI-Media2 KI Media 4/30/2013 03:04:00 AM

image001.png

A tous les Ambassadeurs
de la République Socialiste du Vietnam
dans le monde

Excellences,

Depuis 1945, le Vietnam communiste sous la direction de Ho Chi Minh a planifié de créer la Fédération Indochinoise incluant le Cambodge et le Laos. Le Vietnam a soutenu les rebellions khmères, appelées Khmers Vietminh et créé le « United Front of Issarak » dans un seul but d’inclure le Cambodge dans cette Fédération. Avec la Conférence de Genève de 1954, reconnaissant l’indépendance au Cambodge (le 9 Novembre 1953) par les Français, les Vietnamiens communistes furent obligés, par l’Accord, de se retirer du Cambodge emmenant avec eux, au nord du Vietnam, plusieurs milliers de khmers vietminh et de khmers Leu (Khmers du Nord Est du Cambodge) pour la formation militaire et pour la formation des futurs cadres du Cambodge.

Dès 1960, les Vietnamiens communistes du nord ont de nouveau envahi le Cambodge en y installant des bases militaires pour soutenir les khmers rouges et combattre le régime du Vietnam du sud. Le Cambodge tomba dans les mains des Khmers rouges en 1975 avec l’aide des Vietnamiens communistes. Depuis lors le peuple cambodgien a connu le pire massacre de l’histoire de l’humanité dont le Vietnam communiste ne peut se soustraire de ses responsabilités.

Prétextant de venir en aide et de libérer le Cambodge du régime des Khmers rouges, le Vietnam a plutôt occupé ce pays depuis 1979 jusqu’à présent en y installant des millions de colons.

Il y a 22 ans, le 23 Octobre 1991, dix neuf pays ont signé à Paris l’Accord de Paix sur le Cambodge. Le Vietnam, comme l’envahisseur du Cambodge, était le signataire le plus concerné par cet Accord.

Selon cet Accord :

Article 1 : Le Cambodge doit annuler les traités pour défendre sa souveraineté.

Article 2 : Les autres signataires dont le Vietnam doivent respecter cette souveraineté.

Article 3 : Le Cambodge doit respecter les droits de l’homme.

Article 4 : Les signataires ne doivent pas laisser un pays violer le Cambodge.

Article 5 : En cas de violation territoriale et des droits de l’homme, les signataires et les deux co-présidents de la conférence de Paris sur le Cambodge prennent des dispositions pour régler pacifiquement et/ou saisir l’ONU et le Conseil de sécurité des Nations Unis.

Article 8 : Toutes les catégories de forces étrangères doivent se retirer du Cambodge et ne pourront plus y retourner.

Vingt deux ans après, le Cambodge et son peuple font face à de graves problèmes causés par l’envahisseur et colonisateur Vietnamien et par le dictateur communiste Hun Sen soutenu par le Vietnam. Aucun des traités incompatibles de 1979, 82, 83 et 85 entre le Cambodge et le Vietnam n’a été annulé. Au contraire, ces traités ont été renforcés et prolongés par le traité bilatéral additif de 2005 pour consolider la colonisation et l’annexion du Cambodge par le Vietnam voisin. En vertu de ces traités, le Vietnam a piétiné la Souveraineté, l’Indépendance et l’Intégrité territoriale du Cambodge en ignorant sa signature sur l’Accord de Paix de Paris du 23 Octobre 1991. Le Cambodge demeure toujours sous la domination du Vietnam depuis 1979. De surcroît, le peuple cambodgien est depuis lors malmené par tous ces dictateurs Royalo-communistes Khmers rouges Hun Sen et le CPP soutenus par le Vietnam. Au début du 21ème siècle, le peuple khmer aspire à vivre libre, indépendant et non colonisé ni par le Vietnam ni par d’autres. Il utilisera tous les moyens pacifiques et non-violents disponibles en se basant sur l’Accord de Paix de Paris pour recouvrer sa liberté et son Indépendance et rendre au Cambodge sa Souveraineté, son Intégrité territoriale dans un état de droit.

Quand l’injustice et la dictature deviennent lois soutenues par le colonisateur Vietnamien, la résistance du peuple khmer devient prélude à la révolution populaire devenue inévitable.

Le peuple cambodgien et la Révolution du Lotus Khmer, par cet outil international qu’est l’Accord de Paix de Paris, demande au Vietnam et à son Premier Ministre, de respecter les termes d’Accord de Paris dont il était signataire. Le peuple cambodgien avec la Révolution du Lotus utilisera tous les moyens disponibles non-violents pour obliger le Vietnam à respecter les termes de l’Accord de Paris. La Révolution du Lotus tiendra le Vietnam responsable de tout débordement à l’encontre du peuple cambodgien.

La Révolution du Lotus Khmer & le Conseil National de Transition (CNT)


Posted By Blogger to KI Media at 4/30/2013 03:04:00 AM


Posted By kiletters2 to KI-Media2 at 4/30/2013 03:04:00 AM

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: